Sauvegarder et sécuriser vos photos – Ordinateur et voyage

Sauvegarder et sécuriser ses photos avec quelle solution

Qu’il s’agisse de photographies, de fichiers, importants ou non, nous avons tous été, à un moment donné, confronté à une perte accidentelle de données.
Cette série d’articles n’a pas vocation à définir LA solution à tous les problèmes, mais pourra vous guider pour sauvegarder et sécuriser vos photos et plus globalement tous vos fichiers, de manière efficace.

J’utilise ces astuces depuis plusieurs années désormais, et je souhaitais vous les partager. Encore trop souvent, je vois des personnes perdre des données, parfois maladroitement.
A l’ère du tout numérique, il est indispensable d’avoir un plan de sauvegarde efficace.

Cette série d’articles concernant la sauvegarde des photos s’articule sur trois thèmes :
– Sauvegarder et sécuriser lors de la prise de vues
– Sauvegarder et sécuriser son ordinateur et ses données en voyage
– Archivage à court et long terme de vos images

N’hésitez pas, vous aussi, à partager vos expériences et vos astuces dans les commentaires !

Nous avions parlé dans l’article précédent de la manière dont il est souhaitable de sauvegarder et sécuriser vos photos lors de la prise de vue.

La carte est désormais dans notre lecteur, prête à être copiée sur le disque dur de notre ordinateur. De manière générale, et quelque soit le logiciel utilisé pour décharger vos photos de la carte, il va copier vos photos de votre carte sur votre disque dur.
Vos photographies sont donc, à ce moment précis, sur votre carte ET sur votre disque dur. Il y a donc au moins deux copies identiques de votre travail !

Vous êtes prêts à démarrer votre éditing ? Voyons comment éviter les déconvenues…

Sauvegarder et sécuriser vos photos dans votre ordinateur

Tout s’est bien déroulé au déchargement des cartes. Toutes mes images sont sur le disque dur.

Que peut-il maintenant arriver ?
En dehors d’un vol de votre PC (il n’est jamais trop prudent de l’attacher lorsque vous êtes au Media Centre ou sur votre lieu de travail ; notamment dans certains pays réputés !), il reste la panne de disque dur. C’est probablement la panne que vous risquez potentiellement de rencontrer le plus souvent (bien que très rare !).

Mais alors, que faire ?
Certains ordinateurs sont dotés de deux disques durs que vous pouvez faire fonctionner en RAID (pour la redondance des données, utilisez le RAID 1). Pour la plupart d’entre nous, nous n’en avons qu’un.
Cela va donc demander un peu de rigueur et de méthode !

Notre travail est déjà sur deux supports au moins (carte(s) + disque dur). Il faut maintenant sauvegarder nos fichiers issus de notre post-production, notre catalogue Lightroom, etc…
Faites ceci après avoir édité et traité vos photos : cela vous évitera de tout refaire !

Pour les deux premières solutions exposées ci-dessous, je vous recommande le logiciel gratuit FreeFileSync pour la copie des données.

Sauvegarder et sécuriser ses photos à l'importation sur votre disque dur
Sauvegarder et sécuriser ses photos avec un boitier externe RAID

le boitier de disques durs RAID

J’utilisais il y a quelques temps un boitier de la marque CRU (difficile d’en trouver en Europe, il s’agit d’une marque distribuée principalement aux USA)
Ce boitier, un CRU Toughtech Duo C, permet de mettre deux disques durs au format 2.5″, en RAID 0, RAID 1, JBOD ou SPAN, alimenté uniquement par le port USB-C de l’ordinateur.

Ce boitier est très utile, cependant, il a quelques inconvénients :
– la lenteur de copie des fichiers du PC vers le boitier (USB à la norme 3.1 gen 1 – 5 GB/s))
– l’encombrement (cela fait un appareil relativement volumineux à transporter en plus à chaque fois)

Il offre tout de même certains avantages :
– Robustesse de son châssis (il s’agit d’un boitier bien costaud !)
– Copie et sécurisation des données rapide en interne du boitier : pas de gestion à prévoir, tout se fait tout seul 

Bref, un produit utile, mais trop encombrant pour MON usage.
Il peut en revanche être très utile si vous n’avez pas besoin de beaucoup voyager.

Sauvegarder et sécuriser ses photos avec un stick NVMe

le boitier NVME

J’ai adopté plus récemment, un tout petit boitier externe contenant un disque dur de type NVMe.
Il s’agit d’une technologie de disque dur SSD beaucoup plus récente et performante. Ils se trouvent aujourd’hui dans la plupart des PC/Mac commercialisés.
L’avantage de ce boitier est qu’il est très petit, léger et hyper rapide pour la transmission des données (norme USB 3.1 gen 2 – 10 GB/s).
(Disponible sur Amazon pour une trentaine d’euros auxquels il faut ajouter un disque NVMe – Pour ma part, j’ai pris une capacité de 1 To.)

Alors évidemment, nous n’avons pas de RAID dans ce cas. Il s’agit de procéder à une simple copie sur ce disque externe, mais c’est extrêmement efficace.
Etant donné que nous avons déjà un exemplaire des fichiers sur le PC, nous retrouvons notre redondance, mais attention à être bien rigoureux dans vos sauvegardes !

Autre avantage, lorsque vous devez vous éloigner de votre PC, la petite taille de ce disque dur permet de l’emporter quasiment partout avec vous.

Pour les deux cas cités ci-dessus, il est nécessaire de faire manuellement une copie avec FreeFileSync. Si vous aimez toucher un peu aux profondeurs du logiciel, il est possible d’automatiser cela !

Attention à bien configurer votre mode de copie dans le logiciel en Miroir et à lancer cette copie régulièrement.

Sauvegarder et sécuriser ses photos dans le cloud
Photo by Matthew Henry from Burst

Sauvegarde dans le CLOUD

Ici, plus besoin de disques durs supplémentaires. Tout se trouve en ligne.

L’avantage est que, même sur une défaillance, un vol, une suppression accidentelle, vous avez la possibilité de récupérer votre travail ! (pour la suppression, en général, vous pouvez récupérer les données des 30 derniers jours)

Pour ma part, je n’ai pas adopté cette solution car elle est très coûteuse, mais aussi parfois contraignante : besoin d’une connexion Internet performante notamment – ce qui n’est pas toujours le cas.

Je n’ai pas trop l’expérience du Cloud, car j’y ai trouvé trop de contraintes dans MON utilisation professionnelle, mais je suis tout a fait disposé à modifier cet article avec vos propres expériences – et pourquoi pas me convaincre d’y basculer aussi !

C’est pour moi la solution la plus sûre des trois proposées ici. Hormis le coût et l’accès Internet dont elle est dépendante, elle a tous les avantages nécessaires à un flux de travail sécurisé. Je pense qu’avec le temps, cela sera de plus en plus abordable.

Une alternative est également possible au Cloud si vous avez un serveur privé accessible depuis n’importe quel endroit, sur lequel vous pouvez déposer vos photos.

Sauvegarder et sécuriser vos photos en voyage

Lorsque vous voyagez, je vous conseille fortement de garder une copie précieusement a proximité.
Si tout est dans le Cloud, on ne se pose même plus la question !

Le petit “stick NVMe” présenté juste au-dessus ne pèse que quelques grammes et n’est pas très grand. Il peut aisément se glisser dans une poche, un petit sac, dans une valise autre que celle de l’ordinateur, etc…

Sans avoir une vision totalement obscure de notre société, un vol, une dégradation ou une panne sont si vite arrivés. Mettez toutes les chances de votre côté pour revenir jusque chez vous avec l’intégralité de vos données.

Mon retour d'expérience

Sauf si vous avez la possibilité de créer un système RAID 1 directement au sein de votre ordinateur, il n’y a pas de solution miracle. Chaque solution a ses contraintes, à vous de tester et de choisir celle qui vous convient.
Seule la solution qui VOUS donnera le moins de contraintes sera la meilleure !

Si vous ne réalisez pas de sauvegarde systématique sur un disque externe, pensez, à minima, à la faire toutes les demi-journées. Cela pourra vous éviter de belles déconvenues !

N’oubliez pas qu’une panne informatique (ou une mauvaise manip) peut arriver à n’importe quel moment. C’est souvent après une perte de données que l’on regrette de ne pas avoir pris 5 minutes pour copier notre travail.

Lors de mes voyages, j’ai toujours un sac à dos avec quelques affaires. Généralement, il s’agit du minimum dont j’ai besoin pour mon reportage. Mon disque dur NVMe n’est PAS dans ce sac ! Comme j’ai déjà mon ordinateur à mes côtés, je mets ce stick dans ma valise de vêtements, qui part en soute. 

Merci d’avoir lu ce deuxième article de la série. J’espère que celui-ci vous aura donné des pistes d’amélioration dans votre gestion pour sauvegarder et sécuriser vos photos.

La suite arrivera la semaine prochaine : nous parlerons de l’archivage à court et à long terme de vos photographies.

N’hésitez pas à commenter cet article si des choses vous interpellent, vous questionnent ou pour partager vos propres expériences, positives ou négatives.
Je me ferai un plaisir d’en discuter avec vous !
Si ce type d’articles vous intéresse, n’hésitez pas à me le faire savoir et à me dire aussi les sujets que vous souhaiteriez aborder pour la suite !

Sauvegarder et sécuriser ses photos en enregistrant sur deux supports différents
Précédent Sauvegarder et sécuriser vos photos - A la prise de vues
Suivant Sauvegarder et sécuriser vos photos – Archivage à court et long terme
Sauvegarder et sécuriser ses photos dans des disques durs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.